English

 

 

 

 


Concours de
la "Corde à
la linge"

 

Adoptez la
promesse
de la "Corde
à linge"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                      

 

La Coalition pour 
l’énergie propre lance 
un défi à la province
de vraiment aller de l’avant en matière d’énergie
renouvelable et durable d’ici l’an 2010 

  Patty Donovan,
  
Coordinatrice au concours de la Corde à linge
  avril 2000

 

es cordes à linge font partie intégrante du paysage rural Néo-Brunswickois. Plusieurs les considèrent comme étant unetowel forme d'art populaire traditionnel féminin.

Chaque fois que les gens y accrochent leur lessive, ils peignent une muraille vivante sur le ciel pour le plaisir visuel des passants. Des images de vêtements sur une corde à linge agitée par le vent évoquent chez plusieurs d’entre nous le sentiment d’être "chez-nous".

Le concours de la corde à linge, récemment lancé par une coalition de trente groupes écologistes, a allumé une étincelle de passion. La journée suivant l’annonce du concours, la ligne de la Coalition sur l’énergie n'a pas cesser de rougir. La concurrente Wendy White de Saint-Jean raconte: "Je dois avouer honnêtement que si quelqu’un devait m’enlever quelque chose, je ne voudrais pas que ce soit ma corde à linge. Je subis bien des mépris de la part de ma famille et de mes ami(e)s lorsque l'on m’observe accrocher ma lessive durant l’hiver au lieu d’utiliser ma sécheuse. Parcontre, je ne laisse pas ça me décourager, et je continue à me servir de ma corde à linge... C’est fantastique, surtout lorsque je sais que je réduis mes émissions de gaz à effet de serre."

cartes postales
(photo: Coalition sur l’énergie propre)


Le concours fait partie d’une campagne demandant au gouvernement du Nouveau-Brunswick d’établir des cible d’action. Plus particulièrement, il doit s’assurer que:
- d'ici l’an 2005, au moins 10 % de l’énergie utilisée dans les édifices gouvernementaux vienne de sources durables et renouvelables;
- d’ici l’an 2010, au moins 10 % de l’électricité  produite au Nouveau-Brunswick proviennent de sources durables et renouvelables. On encourage à fois les gens et le gouvernement du Nouveau-Brunswick de s'engager à passer à l’action afin de combattre le changement climatique et de réduire nos émissions de gaz à effets de serre.

La Campagne de la corde à linge encourager a les gens du Nouveau-Brunswick à réduire leurs propres émissions de gaz à effets de serre en s’engageant à utiliser une corde à linge au lieu d'une sécheuse électrique. En se servant de leur corde à linge, chacun peut réduire sa consommation d’énergie d’environ 900 kWh par année et réduire ses émissions de gaz à effets de serre d’environ 1008 kg de C02.

 

Les participant.es au concours de la Corde à linge peuvent soumettre soit une photo, soit une description de leur corde à linge dans l’une des six grandes catégories afin de courir la chance de gagner des prix tres interessants.

1. Grand prix: corde à linge la plus innovatrice - une courtepointe faite à la main d’une valeur de plus de 500 $, gracieuseté de Covered Bridge Quiltery.

2. Emplacement unique – un certificat-cadeau d'une valeur de 200 $ de Mountain Equipment Co-op.

3. Corde à linge la plus longue – un arbre gracieuseté de Brunswick Nurseries d’une valeur de 200 $.

4. Corde à linge pour enfant – une bicyclette gracieuseté d'Alternatives Bike Shop à Saint John.

5. Le plus de linge accroché sur une corde – une belle aquarelle de 16 X 20 par Donna Barry-Giroux.

6. Article le plus étrange accroché a sécher - deux billets de train de n’importe où au N.-B. à Halifax, une gracieuseté de Via Rail.

Jusqu’à présent, il y a plusieurs inscriptions dans les six catégories du concours. Une dame n’a jamais utilisé de sécheuse. Mme. "Déterminée" Wilson, de Saint-Jean, nous raconte ses difficultés concernant ses efforts D'accrocher sa lessive sur trois cordes à linge successives; les trois se sont rompues sous le poids de la charge. Un bon nombre de concurrent(e)s ont envoyé de belles photos d’articles variés et extraordinaires accrochés sur la corde à linge. Beth Douthwright, de Riverview, a soumis l’anecdote d’un groupe de dames qui jouerent un tour avec la corde à linge d’une amie. De plus, une femme handicapée nous A parlé de sa corde à linge unique composée des vignes et de la balustrade sur sa véranda. En plus du concours, les gens peuvent participer à la campagne en mettant une affiche dans leur fenêtre indiquant que leur maison est conviviale aux cordes à linge et en envoyant une carte postale à la province afin de s’assurer que le gouvernement fera sa part.

En 1997, à Kyoto, le gouvernement du Canada prit un engagement au niveau international de réduire ses émissions de gaz à effets de serre à six pour cent en-deçà des niveaux de 1990 d’ici l’an 2012. Cependant, d’ici la fin de l’an 2000 le Canada en sera à environ 15 pour cent au-delà de la cible visée à Kyoto, selon une étude récement publiée par Pembina Institute. Ce n’est pas acceptable. Au  Canada, le Nouveau-Brunswick est le quatrième plus grand producteur de CO2 par kWh et Énergie N.-B. est l’un des dix plus grands émetteurs de gaz à effets de serre au pays. Le Nouveau-Brunswick doit aider le Canada à respecter ses obligations internationales en réduisant ces émissions.

La Fondation David Suzuki a publié un rapport innovateur qui démontre que le Canada a la capacité de réduire de moitié ses émissions de gaz à effets de serre d’ici l’an 2030 en se servant de la technologie actuelle. Il s’agit d’une cible importante identifiée par les scientifiques comme étant essentiel à la protection du climat. Marco Morency, représentant Terre à Terre/Down to Earth de Moncton, a déclaré que c’est grace à un lobbying intense de la par des compagnies pétrolières avec d'inpuisable ressources financières auprès du gouvernement fédéral que le Canada est encore plus éloigné des normes acceptables. La situation est à un point tel qu’il se peut que le Canada ne ratifie même pas son engagement initial à la Haye plus tard cette année.

buttons
(photo: Coalition sur l’énergie propre)


David Thompson, du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, déclare: "Il nous faut viser atteindre ces niveaux cibles par l’utilisation de sources d’énergie renouvelables telles l'es energies éolienne, solaire, biogaz et provenant de microcentrales hydro-électriques. Celles-ci, de concert avec un bon programme d’économie de l’énergie, vont nous permettra de réduire ou d’éliminer graduellement notre utilisation du charbon, du pétrole et de l’énergie nucléaire."

Beth McLaughlin, de People Against Nuclear Energy, fait écho à ce sentiment, et elle croit que la société doit mettre l’accent sur un mode de vie plus durable afin de réduire notre dépendance aux combustibles fossils qui polluent notre air.

Gordon Dalzell, de la Citizens Coalition for Clean Air, déclare que: "Des études récentes et des données du gouvernement fédéral démontrent qu’environ 16 000 Canadien(ne)s meurent prématurément. Chaque année à cause de la pollution atmosphérique, que des dizaines de milliers perdent des journées de travail et doivent aller à l’hôpital. Ce problème devient de plus en plus grave au Nouveau-Brunswick; les nouvelles normes pan-canadiennes présentement en train d'etre developpées concerant l’ozone et les particules, ne sont pas assez sévères pour protéger la santé humaine."

Nous faisons notre part en choisissant de réduire les émissions de gaz à effets de serre comme individus; nous demandons maintenant au gouvernement et aux autres intervenants quand vont-il emboîter le pas?

Pour obtenir des cartes postales, pour participer au concours de la corde à linge, ou pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec l’un des groupes énumérés ci-après, ou: La Coalition pour l’énergie propre, 167 chemin Creek Road, Waterford, NB, E4E 4L7, Tél:(506)433-6101, Téléc:(506) 433-6111, cec@elements.nb.ca