Earth area

   

 visit the current theme

 

English

Redonner les trottoirs
aux enfants

Gordon Stewart
Vert l'action
Février 2005

maginez un autobus scolaire conduit par des parents n'ayant aucun entraînement spécial ni aucune expérience appropriée et des enfants montant à bord sans que l'autobus s'arrête. Et, cet autobus ne consomme pas d'essence, n'émet pas de gaz d'échappement, diminue la congestion du trafic et ne coûte rien.

C'est un autobus scolaire pédestre dont le but est de permettre aux enfants de se rendre à l'école en sécurité, activement et par un moyen de transport viable. C'est une façon simple de réduire l'usage de l'automobile et d'encourager et de permettre à plus d'enfants de se rendre à l'école par leurs propres moyens.

L'autobus scolaire pédestre est un des éléments du programme national «Aller-retour actif et sécuritaire pour l'école», une initiative de Vert l'action, en collaboration avec Green Communities Association en Ontario, le programme scolaire Way to Go! en Colombie-Britannique, Resource Conservation Manitoba, Ecology Action Centre en Nouvelle-Écosse et SHAPE en Alberta.

Ça fonctionne de la façon suivante :  

L'idée d'un autobus scolaire pédestre est premièrement soumise lors d'une rencontre de parents ou d'un événement scolaire; on déploie une grande carte topographique des environs de l'école; les parents sont encouragés à indiquer l'emplacement de leur maison sur la carte et à signer une liste s'ils sont intéressés à participer au projet. Lorsque l'exercice est complété, les circuits naturels, c’est-à-dire les rues où vivent plusieurs familles intéressées, sont identifiés.

Les parents peuvent alors se réunir et décider comment ils veulent opérer leur « autobus » et établir un horaire de « chauffeurs ». En tant que « chauffeur », le parent devra probablement accompagner les enfants à/de l'école à tous les troisièmes ou quatrièmes jours.

À l'école publique John Wanless de Toronto, Faye Plant, un parent, a démarré son autobus pédestre. L'administration scolaire en était enchantée. « Nous sommes de plus en plus inquiets de l'augmentation du trafic aux abords de l'école avant et après les classes » indique Elizabeth White, vice-principale de l'école John Wanless, « pour nous, la sécurité des enfants est primordiale. »

Typiquement, se sont les enfants de maternelle et de première et deuxième années qui sont impliqués et occasionnellement des enfants plus âgés. Dans certains programmes pour les tout-petits aucun des enfants ne s'était encore rendu à l'école à pied. C'était donc une occasion de leur enseigner quelques notions de comportement sur la route.

La santé est également un élément à prendre en considération et une des raisons pour laquelle l'école élémentaire Apollo XI de Campbellton au Nouveau-Brunswick s'est jointe au projet - mettant sur pied un nouveau cours dans une province où 90 % des étudiants se rendent à l'école en autobus. « Un programme d'autobus scolaire pédestre établit une façon de vivre activement durant toute la vie », indique Jeff LeBlanc, consultant provincial en activité physique. « Ceci à son tour contribue à une meilleure santé, à des comportements sociaux positifs et à un meilleur apprentissage académique. »

Shawn Woods, infirmière en santé publique avec le ministère de la Santé publique de la région de Durham, mène les efforts à l'École publique de Newcastle au nord de Toronto. « Ceci est une façon simple pour les jeunes enfants d'avoir des activités physiques régulières et de commencer à développer des habitudes de vie saines qui leur seront utiles pour toute la vie » souligne Shawn Woods.

On examine à nouveau l’aspect santé du deuxième volet du programme Aller-retour actif et sécuritaire pour l'école :  établissement de zones d'arrêt des moteurs autour des écoles. Les chauffeurs qui arrêtent leur moteur pendant qu'ils attendent, évitent ainsi de polluer l'air aux alentours immédiats de l'école.

Le troisième aspect du programme est un exercice de topographie en classe, qui aide les enfants à mieux connaître leur voisinage. À l’origine, cet exercice s'adressait aux étudiants de 4e et 6e années. Il est maintenant adapté pour utilisation avec des enfants plus jeunes. Il s'agit d'une série d'activités plaisantes, ayant trait aux différentes parties du curriculum et pouvant être suivies indépendamment ou en conjonction avec l'initiative de l'autobus scolaire pédestre.

Une quatrième initiative est née du volet Aller-retour actif et sécuritaire pour l'école de Vert l'action en 2003. Le Pédi-Tour du Canada (http://asrts.goforgreen.ca/francais/) est une ressource virtuelle conçue à l'intention des enseignants pour transformer en activité amusante et éducative la marche à pied entre l'école à la résidence des élèves :  une carte géographique interactive permet de cumuler les distances parcourues en simulant une traversée du Canada, d’un océan à l’autre. Une aventure sur plus de 18 000 kilomètres!

Le Pédi-Tour du Canada de Vert l’action est une ressource électronique pour les enseignants qui convertit la marche à l’école en une activité amusante et éducative pour les écoliers. En utilisant un site Web interactif, les classes peuvent ainsi enregistrer les distances parcourues en marchant à l’école. Une carte interactive cumule les distances en simulant une traversée du Canada d’un océan à l’autre, un voyage de plus de 18 000 kilomètres!

Le but du programme de l'autobus scolaire pédestre n'est pas de résoudre tous les problèmes de trafic et de sécurité de l'école, mais c'est un bon début. C'est également un rappel visuel au voisinage et à la communauté en général, des avantages d'un tel moyen de transport durable sur les plans de la santé, de la sécurité et de l'environnement.

Un participant au programme, âgé de 7 ans, l'a bien résumé :  « C'est bon de marcher et ça met fin à la pollution. »  

Cet article a été rédigé par Gordon Stewart en 1999 puis adapté par Vert l'action en 2005