Salmon, a concrete visual tool for raising awareness

"Friends of the Kouchibouguacis" have undertaken many awareness projects concerning the health of their river. One project is their salmon restoration program, where the young people in the schools of Saint-Louis are involved.

Each year the students collect a few salmon eggs to keep in a specially designed aquarium. 300 or more students will see the eggs hatch. The loudspeakers announce that the small salmons have just been born. The students observe the young salmon each day to see whether there are changes. Parents confirm that their children are talking about this at home too. When it is time to give the small fish back to the river, the school is invited to take part in it. 

Children make remarks such as: "I sure hope that they will survive!". Teachers have remarked that the information taught now has more impact due to the visual component of this project.

Herein lies the beauty of this project. It is obvious that community environmental groups have a large role to play in helping to teach our young people - after all, they are the decision makers of tomorrow.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'information que les enseignants transmettent à leurs élèves a beaucoup plus d'impact grâce à l'outil visuel et concret que représente l'ensemble des petits saumons qui vivent à l'école.

Le saumon;
un outil de sensibilisation
visuel et très concret


Marc-André Plourde
Coordonnateur/Coordinator
Les Ami(e)s de la Kouchibouguacis/Friends of the Kouchibouguacis
Février 2005

Depuis le début de ses activités en 1999, le groupe " Les Ami(e)s de la Kouchibouguacis " effectue des travaux et des projets variés pour s'occuper des préoccupations et des priorités des gens de la communauté au sujet de la santé de leur rivière. Plusieurs de ces projets se concentrent sur la sensibilisation au sein des gens de la communauté puisque l'organisme réalise que c'est de cette manière qu'il peut avoir le plus grand impact sur l'amélioration de l'environnement local.

La première est la photo des enfants devant l'aquarium.. C'était le jour de l'éclosion des oeufs. Mars 2003


(photo : Marc-André Plourde)

Un programme de restauration du saumon, établi grâce à la collaboration de multiples partenaires, englobe un ensemble de projets qui ont pour objectif principal de reconstruire les populations de saumons de la Kouchibouguacis. Notons que la pêche récréative au saumon est fermée depuis 1996 sur l'ensemble des rivières du détroit de Northumberland à cause du déclin de la population de saumons. Bien que ce programme vise à restaurer l'habitat du saumon et à ensemencer sur une base annuelle, il se veut principalement un outil très utile qui permet de sensibiliser les résidents de la communauté.

Le saumon est un animal très impressionnant qui est devenu un des indicateurs de la santé d'un cours d'eau, ce qui en fait un outil visuel et concret de sensibilisation. Parlez-en aux jeunes de l'École Marée montante de Saint-Louis qui accueillent depuis quelques années un ensemble de petits saumons grâce à un aquarium spécialement conçu.

À chaque automne depuis 2002, une récolte de saumons géniteurs permet de recueillir des œufs sur la rivière Kouchibouguacis. Les étudiants à l'École Marée montante s'occupent du développement d'une partie de ces œufs en leur offrant un lieu d'hébergement pour les mois de mars à mai. Durant cette période, les 310 jeunes, de la maternelle à la 8e année, ont la chance de voir les œufs éclore et devenir de petits saumons qui nagent et s'entrecroisent dans l'aquarium. On m'a dit que lors de l'éclosion des œufs, c'est la folie dans l'école. Les jeunes s'écrient " il y a des poissons "! On annonce des haut-parleurs de l'école que 200 petits saumons viennent de naître. Par après, les jeunes regardent à chaque jour pour voir s'il y a des changements dans l'aquarium et font parfois des observations très intéressantes. " Ils dorment ce matin " dit un jeune garçon de 3e année lorsqu'il voit les petits saumons pratiquement immobiles au fonds de l'aquarium. Plusieurs parents confirment que leurs jeunes en parlent à la maison. Un parent m'a dit que son jeune de 5e année l'oblige pratiquement à faire du recyclage en lui expliquant que de cette façon on aura moins besoin de couper d'arbres en bordure de rivière, ce qui aidera les petits saumons de ces rivières. Lorsque c'est le temps de remettre les petits poissons à l'eau, l'école est invitée à y participer. On remet à quelques jeunes de l'école, la tâche de vider des sceaux remplis de saumons dans les eaux déferlantes de leur rivière d'origine, la Kouchibouguacis. Ouf! s'exclament-ils, " On a réussi à les remettre sain et sauf et en santé dans leur rivière. " " J'espère qu'ils vont survivre, " ajoute une jeune étudiante de 4e année.


(photo : Marc-André Plourde)

On voit quelques enfants remettant
les saumons à la rivière

Afin de rendre le projet davantage éducatif, diverses ressources sont mises à la disposition des enseignants pour parler du saumon à leurs étudiants. Ils sont ainsi en mesure de parler de la vie du saumon tout en faisant la relation avec l'effet des activités humaines sur sa santé. La Fédération du saumon de l'Atlantique offre un ensemble de matériaux visuels divers ainsi qu'un guide destiné à l'enseignant(e) pour l'aider à utiliser le saumon comme outil de sensibilisation. L'information que les enseignants transmettent à leurs élèves a beaucoup plus d'impact grâce à l'outil visuel et concret que représente l'ensemble des petits saumons qui vivent à l'école. Voilà la beauté et la force de ce projet.

Il est évident que les groupes communautaires environnementaux tels que le nôtre ont un rôle à jouer dans la sensibilisation des jeunes de nos communautés. En mettant notre projet d'ensemencement à la disposition de l'École Marée montante et en leur offrant un soutien technique, ils ont été en mesure de créer un outil de plus dans leur arsenal d'éducation environnementale. J'ai bien dit, un outil de plus, puisque les élèves de nos écoles sont de plus en plus exposés aux enjeux environnementaux de notre société. Les programmes de cours contiennent des volets concernant l'approche par bassin versant, à propos de l'eau et sur des sujets variés qui ont un lien avec l'environnement. Dès leur entrée à la maternelle, on explique aux jeunes écoliers que notre corps est formé d'environ 75 % d'eau et qu'il faut en boire beaucoup pour être en santé. On leur explique aussi que l'eau est une ressource qui se fait rare et qu'il ne faut pas la gaspiller. Les dirigeants et gestionnaires du système scolaire, les directeurs des écoles et les enseignant(e)s sont tous plus sensibles aux questions d'ordre environnemental et font ainsi un plus grand effort pour transmettre ces préoccupations à leurs élèves. Ces personnes en position d'avoir une influence sur nos jeunes sont davantage ouvertes et prêtes à transmettre cette information puisqu'ils ont été sensibilisés eux-mêmes auparavant. La sensibilisation de nos jeunes est la clef du rétablissement de l'équilibre qui permettra de maintenir notre environnement en santé pour nos générations futures. Comme on dit souvent : " Nos jeunes sont les décideurs de demain ".