Fire / Feu

                     

 

English

Démarrer un groupe
jeunesse en environnement

Reseau Environmental des Jeunes
Jason Kun
Coordonnateur Regionalle le Canada Atlantique
Février 2005

u coeur de tous les mouvements sociaux, il y a une recrudescence du militantisme chez les jeunes. Si la dernière décennie a vu l'établissement d'un intérêt général pour les organismes environnementaux, cette même décennie a été marquée par la montée perpétuelle des organismes jeunesse à but non lucratif en environnement. Si vous êtes intéressés par une campagne environnementale particulière, que vous êtes passionnés par une cause, que vous voulez en connaître davantage sur les solutions, que vous n'ayez pas peur de développer vos habiletés et que vous ayez envie de rencontrer des personnes intéressantes, vous voudrez sûrement vous joindre au mouvement des organisations jeunesse à but non lucratif en environnement et peut-être même initier votre propre groupe !

S'organiser en groupe est une manière efficace et amusante d'apporter des changements positifs. Regardons maintenant les différentes façons de joindre un groupe existant ou de démarrer son propre groupe.

Le site Internet du regroupement environnemental des jeunes est rempli d'informations pertinentes auxquelles nous nous sommes référés pour la rédaction de cet article. Vous pouvez le consulter à votre tour au www.yen-rej.org en cliquant sur l'onglet 
" ressources ".

Regardons d'un peu plus près avant de commencer

Joindre un groupe déjà existant ou en partir un peu être une tâche décourageante au début. Pour obtenir de meilleurs résultats, il est important de se poser quelques questions avant d'aller de l'avant :

  • Est-ce qu'il existe déjà un groupe qui traite des mêmes problèmes ?
  • Si oui, comment puis-je m'intégrer à ce groupe ?
  • Combien de temps et d'énergie ai-je à investir ?
  • Quelles sont les habilités que je peux mettre à la disposition du groupe ?
  • Qui seront nos membres, notre public cible ?
  • Est-ce que j'aurai besoin d'espace et d'argent ?
  • Comment mon groupe continuera ses actions dans le futur ?

Avant de vous engager, vous devriez vous informer sur les différentes campagnes qui existent et sur les différents problèmes qui sont traités. Il y a plusieurs groupes déjà en place à travers le Canada qui pourraient vous donner de l'information à propos des choses intéressantes qui se passent dans votre région !


Un moment pour les membres

Pour que le groupe atteigne ses objectifs de manière efficace, il est important d'avoir une bonne structure et des membres motivés. Pour commencer, vous pouvez vous réunir avec quelques personnes et discuter des actions que vous désirez mener. Pour annoncer la réunion (ou un événement), vous pouvez diffuser des affichettes, envoyer des courriels aux personnes susceptibles d'être intéressées, distribuer des dépliants, publier une annonce dans le journal local ou celui de votre école, miser sur le bouche à oreilles ou d'autres actions que vous jugez nécessaires.

L'important, c'est qu'il y ait des gens intéressés présents à votre réunion. Recruter des gens pour un événement est un moyen efficace d'obtenir des adhésions pour votre groupe. Cependant, il faut vous assurer que les événements soient amusants et qu'ils permettent aux participants de connaître de nouvelles personnes et d'échanger avec elles. Vous pouvez également introduire une réunion à l'intérieur d'un événement. Par exemple, vous pouvez faire une réunion lors d'un pique-nique. Si les membres apportent de bons aliments biologiques, il s'agit d'une bonne façon d'attirer de nouveaux membres et de les garder !!! Il est important de respecter le temps que vos offrent vos membres en commençant et en terminant les réunions à l'heure prévue.

Certains nouveaux membres pourraient être intimidés si les seuls projets que vous avez à leur offrir sont compliqués et mal structurés. Toutes les tâches sont importantes, mais il faut en prévoir différentes pour les bénévoles, autant des petites que des plus grosses.

Un nom pour votre groupe …

Tous les groupes ont besoin de définir leur mission et de se trouver un nom. Votre nom sera plus distinct s'il est court, amusant ou qu'on peut en faire un acronyme. Dans votre mission, vous devez inclure une brève description de votre groupe, ses objectifs et décrire, de manière implicite, ce qui vous différencie des autres. Vous devez également vous servir de votre mission pour déterminer les orientations de votre groupe.

La structure

La manière de structurer le groupe et de répartir les tâches vous est propre. Certains groupes ont des postes de président, secrétaire, trésorier, etc., mais la plupart des groupes jeunesse à but non lucratif en environnement préfèrent une approche qui n'est pas hiérarchique. De cette manière, tous les membres sont égaux et ont le même statut. Peu importe le modèle d'organisation que vous choisissez, l'important est d'inclure au maximum les membres dans vos actions. Plus les membres sont impliqués, plus ils se sentent importants, plus ils sont motivés et plus ils restent engagés dans votre groupe

Vous pouvez également trouver d'autres ressources et des informations plus approfondies sur le site du NGO Café au : http://www.gdrc.org/ngo/ncafe-ks.html 


Réunions

Vous devriez toujours faire vos réunions le même jour, à la même heure et au même endroit. C'est plus facile d'avertir les participants et de recruter de nouveaux membres. Ainsi, les nouveaux, tout comme les anciens peuvent intégrer vos réunions à leur routine. Pourquoi ne pas les faire un jeudi durant l'heure du dîner, par exemple ? Ne soyez pas déçus si certains ne peuvent pas venir.

Pour vos réunions, il est important de choisir un local inspirant, qui laisse place à la créativité. Un bon emplacement pour les réunions aidera votre groupe à accomplir le travail positivement et efficacement. Est-ce qu'il y a un local de libre dans l'édifice de votre organisation, ou une classe de libre à l'école ? Peut-être que le centre communautaire pourrait vous prêter un local…

Assurez-vous que tous les membres du groupe ont la chance d'exprimer leur point de vue. Il arrive parfois que certains membres du groupe aient besoin de se faire interroger pour s'exprimer et ont besoin de savoir qu'on les écoute. Vous pouvez le leur demander s'ils ne s'expriment pas volontairement. Il faut faire attention au clivage qui pourrait se former entre les leaders du groupe et les autres participants parce que cet " élitisme " pourrait mener à la mort du groupe. Si vous sentez qu'un des membres ne comprend pas un acronyme ou un concept, n'hésitez pas à prendre le temps de l'expliquer ou à demander au groupe de le faire. Cette méthode peut être utile également pour réviser la signification de certaines idées ou de certains concepts, de manière à ce que tous soient sur la même longueur d'ondes. Les réunions productives sont à la base d'un organisme jeunesse à but non lucratif en environnement efficace.

Vous pouvez consulter le site du " PEI Literacy ", un bon guide pour vous aider à réussir vos réunions.


Le plan d'action

Maintenant que vous avez des membres, un lieu et une heure de réunion, il vous faut maintenant planifier votre action. Si tous les membres du groupe s'y mettent, votre projet bénéficiera de l'énergie et des idées de chacun. Nous avons fait plusieurs recherches pour trouver de bons conseils à ce sujet et nous vous encourageons à consulter la trousse pour la création d'un plan d'action de la coalition jeunesse sierra, cependant, l'information n'est disponible qu'en anglais.

Voir : Get In On The Action!

Cet article n'est que la pointe de l'iceberg, vous pouvez plonger plus profondément et voir ce que vous y trouverez. Consultez ces sites Internet (presque tous en anglais) ils vous seront très utiles.