The University
of Moncton's
Ecological
Park and
Housing Center

A new ecological
park is to be
established on the
Université de
Moncton campus.

The park will include bicycle and walking
trails, an aquatic
observation site
and an ecological
housing centre,
which will aim to
become a centre of
excellence for
sustainable
development and
research.

This project aims
to show publicly the
feasibility to build
urban parks and
living quarters while respecting the
environment.

The housing center
will be built with
a high concern for
energy consumption
and pollution
reduction.

The Moncton
Campus is becoming
environmentally
friendly while the
buildings may
become examples
of concern for
renewable resources
and the creation of
healthy living quarters.

 

 

Parc Écologique
du Millénaire:

OBJECTIFS

OBJECTIVES
(see sidebar)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pour de plus amples renseignements:

Ronald Babin
Coordonnateur
Média Verts, Université de Moncton
Tél: (506) 858-4025
Téléc: (506) 858-4508


Site Web:

Ecological Park Parc écologique / Housing Center
Centre d’habitation


 

       

Parc écologique et
centre d’habitation de
l’Université de Moncton


Ronald Babin, Coordonnateur,
Fondation Médias Verts, Université de Moncton
avril 2001

 

e double projet à l’Université de Moncton a été conçu dès le départ comme un programme d’éducation communautaire et institutionnel visant l’augmentation et l’approfondissement de l’implication vis-à-vis l’environnement de la part des professeurs, des étudiants, du monde des affaires, du milieu politique et de la communauté en général.

Click for larger image
(Cliquez pour une image aggrandie ~
Click photo to view larger image)

En lien avec une vision globale cherchant à rendre le campus de Moncton écologiquement viable, l’objectif de l’aménagement d’un parc écologique du millénaire (3-4 hectares) est d’œuvrer en partenariat avec la communauté pour faire la démonstration d’une nouvelle génération de parcs naturels en milieu urbain qui met l’accent sur le besoin de restauration de fonctions écologiques (ramener la fonction de rétention et de filtration des eaux d’écoulement, restaurer une succession végétale indigène et naturelle favorisant l’habitat pour la faune et la flore, revitaliser une source d’eau naturelle). La réalisation de ce parc se fait en partenariat avec plus d’une quinzaine d’intervenants associatifs, publics et privés, qui ont acceptés, souvent avec enthousiasme, de participer au démarrage de ce projet commun en y apportant des contributions financières ou en nature de l’ordre de 500 000$ pour lancer le projet.


(Cliquez pour les plans d'étage ~
Click photo for layout plans)


Le projet de Centre d’habitation et de technologies environnementales du Canada Atlantique vise de manière complémentaire le développement d’une démarche de recherche et de démonstration pour le changement au niveau des pratiques de construction d’habitations. Selon Statistique Canada, les habitations consomment 20% de l’énergie totale utilisée au Canada. De ce pourcentage, environ 67% sont consacrés au chauffage et à la climatisation, 18% à l’éclairage et au fonctionnement des appareils, et 15% au chauffage de l’eau. Le Centre d’habitation et de technologies environnementales de l’Atlantique vise à démontrer par des mesures de construction diverses, certaines simples et facilement applicables, d’autres plus complexes mais reposants sur des principes sûrs, que ces chiffres peuvent être considérablement réduits.


(Cliquez pour les plans d'étage ~
Click photo for layout plans)

Le Centre d’habitation comprendra un large éventail de ces diverses techniques et suggérera par différents moyens comment l’industrie domestique de la construction domiciliaire peut devenir moins polluante pour l’environnement tout en assurant un milieu de vie plus sain. Il visera aussi à démontrer le savoir-faire canadien dans l’application de procédures propres à subvenir aux besoins établis lors du protocole de Kyoto. Par ailleurs, ce Centre d’habitation se veut une nouvelle étape dans l’évolution et l’implication de la communauté universitaire vis-à-vis son environnement culturel, économique, politique et social. Il est ainsi proposé principalement comme outil d’éducation, d’expérimentation et de recherche qui profiterait à plusieurs intervenants associatifs, privés, publics et universitaires.

De plus, dans sa conceptualisation à long terme, les deux projets cherchent ensemble à éveiller la conscience écologique en développant une démarche éducative dans un endroit qui deviendrait un lieu d’apprentissage concret quant aux possibilités qui existent pour le développement humain et communautaire viable. Il s’agit d’un projet innovateur qui à le potentiel d’affecter le rythme de vie de la région et d’en modifier l’atmosphère en ouvrant la porte à des expériences écologiques, esthétiques et technologiques pouvant servir de modèle à la grandeur des provinces atlantiques, voire même ailleurs au Canada.