English

 

Mettre fin à l’enfouissement
des déchets électroniques


Christa Methot
Corporation des déchets solides Westmorland-Albert
Octobre 2004

D urant l'été 2003, la société Noranda (l'une des plus importantes entreprises de recyclage des déchets électroniques, récupérant ainsi le cuivre, le nickel, l'or, l'argent, la platine, le palladium et le plomb) a ouvert les portes de sa troisième installation en Amérique du Nord, et sa première au Canada, consacrée au recyclage des composants électroniques ayant atteint la fin de leur durée utile.


(image: Corporation des déchets solides Westmorland-Albert)


Durant l'été 2003, la société Noranda (l'une des plus importantes entreprises de recyclage des déchets électroniques, récupérant ainsi le cuivre, le nickel, l'or, l'argent, la platine, le palladium et le plomb) a ouvert les portes de sa troisième installation en Amérique du Nord, et sa première au Canada, consacrée au recyclage des composants électroniques ayant atteint la fin de leur durée utile.

Ayant identifié un marché permettant le recyclage complet des composants électroniques ayant atteint la fin de leur durée utile, non seulement les ordinateurs mais aussi les imprimantes, les télécopieurs et les photocopieurs, la Corporation a élaboré et lancé, en janvier 2004, un programme de recyclage des déchets électroniques.

Fière d'être la première commission des déchets solides à entreprendre un tel projet au Canada atlantique, la Corporation a bénéficié d'un octroi de 62 000 $ en vertu du Fonds en fiducie pour l'environnement du Nouveau-Brunswick afin de lancer l'initiative de recyclage des déchets électroniques auprès des citoyens et des entreprises du sud-est de la province.


Fév 2004. Corporation des déchets solides Westmorland-Albert
 Lancé du programme de recyclage des déchets électroniques,
Bill Slater Westmorland-Albert déchets solides Directeur général, 
Cindy Thomas Directeur du plante– Noranda Recycling Facility Brampton, ON, Ministre d'Environnement Brenda Fowlie, et
Corporation Chairman Norman Crossman


" La Corporation a mis sur pied un centre de dépôt des ordinateurs désuets en 2001. Ceux qui étaient réutilisables ont été remis au programme Ordinateurs pour les écoles du Nouveau-Brunswick alors que les autres ont été envoyés à une entreprise de recyclage de la région, explique le directeur général, Bill Slater. On s'est vite rendu compte, toutefois, que la plupart des ordinateurs ne convenaient pas au programme Ordinateurs pour les écoles alors que le marché local des disques durs a disparu en 2002. "

Lors de la période de financement (entre janvier et le 31 mars 2004), la Corporation des déchets solides Westmorland-Albert a accepté, sans frais, les déchets électroniques des particuliers et des entreprises. On y trouvait des ordinateurs, des disques durs, des ordinateurs centraux, des moniteurs, des cartes de circuits imprimés, des machines à écrire, des jeux vidéo, des calculatrices, des téléphones, des téléphones cellulaires, des télécopieurs, des photocopieurs, des téléavertisseurs, des magnétoscopes, des lecteurs de DVD et du matériel audiovisuel.

Lors de cette phase initiale du projet, la Corporation a récupéré quelques 5 500 appareils électroniques ayant atteint la fin de leur durée utile permettant ainsi d'éviter leur enfouissement. Elle a expédié quatre chargements de camion poids lourd de déchets électroniques à la société Noranda Recycling située à Brampton, en Ontario.

Les citoyens et les entreprises des comtés de Westmorland, d'Albert, de Kent et de Kings peuvent éliminer leurs déchets électroniques de façon responsable en les apportant au centre de gestion des déchets Westmorland-Albert tous les vendredis et samedis. Les déchets électroniques provenant des ménages peuvent être déposés gratuitement tandis que des frais de déversement de 52,60 $ s'appliquent aux déchets électroniques des entreprises.

" Le recyclage du matériel électronique est une affaire coûteuse, souligne Bill Slater. Le recyclage d'un seul chargement de déchets électroniques, soit environ 15 tonnes, peut coûter près de 20 000 $. Le réacheminement des déchets demeure l'objectif premier. C'est pourquoi le coût d'enfouir ces déchets par rapport au coût du recyclage s'annule avec le temps. "


Personnel de Westmorland-Westmorland-Albert déchargeant l'équipement électronique rassemblé pendant la campagne mobile de collection. Les résidants et les entreprises pouvaient apporter leur électroniques au bas de trailer de collection.

La Corporation estime qu'à la fin de l'année 2004, entre 80 et 85 tonnes de déchets électroniques, soit l'équivalent de six chargements de camion poids lourd, auront évité l'enfouissement et seront expédiés afin d'être entièrement recyclés.

Il existe présentement plusieurs possibilités afin de réutiliser les déchets électroniques. Les ordinateurs et autre matériel informatique peuvent être offerts à des organismes de bienfaisance locaux, à des groupes jeunesse ou au programme Ordinateurs pour les écoles du Nouveau-Brunswick; pour des renseignements sur ce dernier, consultez le site www.schoolnet.ca/cfs-ope

Il est parfois possible de recycler son matériel informatique par l'entremise du fabricant. Il faut d'abord s'adresser au fabricant afin de connaître les consignes d'expédition et le coût lié à ce service. Des frais de recyclage sont exigés dans la plupart des cas.

Recyclage des produits électroniques Canada (RPE Canada) se prépare aussi à développer un programme national pour les produits qui sont en fin de vie utile. Un organisme à but non-lucratif, RPE Canada travaillera avec un groupe de partenaires et de parties prenantes à l'élaboration, la promotion et la mise en place de solutions viables pour le problème des déchets électroniques au Canada.

L'objectif du groupe est de créer un programme national permettant la perception d'une taxe standard de manutention au profit de l'environnement tout en accordant une flexibilité aux provinces. Il s'agit d'un modèle présentement utilisé dans plusieurs pays européens et qui est considéré comme un élément clé pour la réussite d'un tel programme.

Le 1er octobre 2004 marquait le lancement du nouveau programme de recyclage des produits électroniques en Alberta, la première initiative à l'échelle provinciale du genre au Canada. Lors de la phase initiale, les téléviseurs, les moniteurs, les ordinateurs, les ordinateurs portatifs, les carnets électroniques et les imprimantes peuvent être déposés à divers emplacements afin d'être recyclés. À compter de février 2005, une taxe au profit de l'environnement se chiffrant entre 5 $ et 45 $ (selon le produit) sera imposée sur chaque produit visé par le programme.

Qu'est-ce que l'avenir réserve au Nouveau-Brunswick en matière de recyclage des déchets électroniques ? Présentement, les quatre provinces de l'Atlantique collaborent au développement d'un programme de gérance pour les produits électroniques. Ce programme permettra aux autres régions du Nouveau-Brunswick d'assurer le réacheminement des déchets électroniques tout en permettant à la Corporation de poursuivre son propre programme.

D'ici là, la Corporation des déchets solides Westmorland-Albert misera sur son programme de recyclage des déchets électroniques à l'intention des citoyens et les entreprises du sud-est du Nouveau-Brunswick. Fière de son engagement envers le réacheminement des déchets, cette initiative démontre que la Corporation est un véritable chef de file dans la gestion responsable des déchets sur les plans provincial et national.

Pour de plus amples renseignements, visitez le www.westmorlandalbert.com ou communiquez avec :
Christa Methot,  Coordonnatrice des relations communautaires, Corporation des déchets solides Westmorland-Albert, 506 877-1050
Courriel : publicaffairs@westmorlandalbert.com