Earth area

   

 visit the current theme


The
Proclamation of Rostande

A voice is given
to Rostande, a
small frog, named
after Jean Rostand
a well-known
French biologist.

Rostande takes
a look at the way
humans treat the
planet, a planet
that they share
with other forms
of life.

A T-shirt showing
Rostande with
the logo :
"Manhandled
planet, threatened
frogs" is available
by phoning :
(506) 735.8582
or through e-mail.

       

Manifeste de Rostande

Arabelle S. Grondin
GrenouillArtdise
Novembre 2001

 

ndividuellement, nous pouvons, par nos choix de consommation, par nos actions, par de tout petits gestes à poser au quotidien de nos vies, contribuer à préserver notre planète.


(photo: Arabelle Grondin)

 

Manifeste de Rostande

Ce désastre écologique, qui affecte d'autres espèces, qui sont elles aussi en péril sur les cinq continents, comme les oiseaux, les poissons, les mammifères, dérange profondément Rostande, une petite grenouille rebelle, une rescapée des mares et des étangs, qui dénonce, à sa façon, un phénomène beaucoup plus grave que la spectaculaire disparition des grenouilles de la surface de la Terre.

«Nous pleurons les victimes de toutes les espèces,
Que vous avez délibérément mises en péril,
En arnaquant notre terre de ses richesses,
Par vos petits esprits mercantiles.»
- Rostande.

Ces textes sont provoquant, mais ils osent dénoncer notre comportement irrespectueux à l'égard de la vie, l'insouciance de nos dirigeants politiques à permettre le dépouillement des terres, des forêts, des habitats de nombreuses espèces qui, aujourd'hui, sont classées menacées de disparition.

Ces textes parlent au nom de nous tous, conscients ou non, mais certainement concernés par nos problèmes de pollution, l'exagération de notre consommation. Ils font partie d'une réflexion sur notre propre survie, sur l'urgence, pour chacun d'entre nous, de participer, au quotidien, par l'action, pour éviter la catastrophe.

«Nous voulons vivre au milieu des vivants,
Trouvez vite une solution pour nous rétablir,
Pendant qu'il en est encore temps,
La planète est malade, cessez de vous enrichir.»
- Rostande

L'humain, estime Rostande, par la convoitise et la bêtise, est devenu leur plus grand prédateur : en abusant de la grenouille en pharmacologie, biologie, gastronomie; en polluant leurs habitats naturels par l'utilisation exagérée de produits chimiques; en détruisant leurs habitats naturels, en négligeant de reconnaître la fragilité d'un écosystème où s'imbriquent des multitudes de chaînes alimentaires qu'il est pratiquement impossible d'isoler les unes des autres. Tout cela pour nos besoins, de plus en plus grands, de surface industrielle, pour l'agriculture chimique, en détournant les cours d'eau, les coupes à blanc des forêts, en goudronnant des routes, pour ce besoin incessant que nous, les humains avons de tout posséder, de tout contrôler.

«Que vos rues deviennent ensanglantées,
En contestant leurs façons de disposer et gouverner,
De pareilles absurdités n'ont pas lieu d'exister.
Votre communauté serait-elle, elle aussi, affligée?»
- Rostande

Ce phénomène de vulnérabilité d'une espèce qui respire par la peau est encore plus préoccupant quand on sait que leur peau perméable aux gaz et aux liquides, si utile pour respirer et se réhydrater, constitue du même coup une voie d'entrée pour les polluants de toutes sortes. Selon les scientifiques, les grenouilles sont, par définition, un baromètre qui nous confirme l'état de dégradation de notre environnement, qui est devenu hostile à leur survie. Cette manifestation inquiétante de la disparition des grenouilles est une preuve que notre planète est perturbée, toujours selon les scientifiques : «c'est un signe alarmant d'une catastrophe écologique grave».

«De tout temps, monarques et dirigeants,
Se gavant de taxes, d'impôts et de redevances,
Ont dépouillé les terres et leurs habitants,
À même leurs labeurs et leurs souffrances.»
- Rostande


(photo: Arabelle Grondin)

Sont tour à tour mis au banc des accusés : le réchauffement climatique, la pollution atmosphérique, les rayons ultra-violets du soleil, les pesticides (fongicides, insecticides, herbicides), les biocides, les métaux lourds, un virus, un parasite, une bactérie, un champignon microscopique, c'est la dégringolade !

«De quels droits usez-vous pour nous assassiner,
Impitoyables escrocs, épris de cruauté ?
La gente marécageuse a plus d'humanité,
Que bien des gens de votre communauté.»
- Rostande

Les polluants qui se glissent à travers leur peau s'insinuent aussi dans nos poumons, l'ozone qui les protège des rayons solaires est notre parapluie à ultra-violets, leur climat est aussi le nôtre. Ne sommes-nous pas inquiets, en voyant que nous courrons, nous aussi, un risque avec l'eau que l'on boit, avec l'air que l'on respire, avec les aliments que l'on mange?

Ces messages et bien d'autres sont imprimés sur des T-Shirts, avec un thème, «Planète malmenée, grenouilles menacées», faites-en la demande en composant le 506.735.8582 ou par courriel: arabelle@nbnet.nb.ca

P.S. : Rostande a été nommée en mémoire de Jean Rostand, célèbre naturaliste et biologiste français.