louise

Preserving marshes

Often considered as inhospitable areas, marshes are the target of promoters and people who are looking for land. However, this tendency is changing because more and more people recognise the ecological importance of these lands, in which a multitude of plants and animals live in harmony.

According to a 1992 study,
121 400 hectares of marshland disappear each year in the United States.

Wetlands such as marshes, diminish the risk of flooding and constitute a vital habitat for aquatic life.

Marshes act as gigantic sponges and liberate water during dry periods. Certain plants that grow in them store pollutants in their roots, hence purifying our waste water.

Les marais ... lieux à conserver

Société d'aménagement de la rivière
Madawaska et du lac Témiscouata

août 1998

l.gif (280 bytes)es marais sont des lieux paisibles et sereins où vivent en harmonie une multitude d'animaux et de plantes. Toutefois, une menace constante pèse sur ces refuges fauniques. Les marais, souvent dénigrés pour leur allure inhospitalière, subissent l'assaut des promoteurs urbains et des gens en quête de terrain.

loul..JPG (7650 bytes)
(Photo:Louise Gagnon )

==========
Rivière Madawaska : Eté 1998
==========

Malgré leur grande utilité, on continue d'anéantir, parfois brutalement, parfois subtilement, nos milieux humides. Plusieurs activités humaines réduisent dramatiquement la superficie des milieux humides de toutes sortes. Le développement immobilier, notamment les travaux de terrassement et de remplissage, met en péril l'équilibre écologique des écosystèmes riverains. La pollution causée par le déversement d'égouts et par le rejet de déchets solides vient contribuer à l'hécatombe environnementale. Selon une étude réalisée en 1992, 121 400 hectares (300 000 acres) de marais disparaissent chaque année aux États-Unis.

La valeur des marais ne réside pas dans un coût relié à l'espace qu'ils occupent mais plutôt dans le rôle écologique qu'ils jouent. Avant de détruire ces endroits, il serait préférable de réaliser à quel point leur rôle et leurs fonctions dans l'écosystème riverain sont primordiaux car il est plus facile de protéger les marais que de tenter de les recréer.

Écosystèmes riches et complexes, les milieux humides réduisent la pollution de l'eau, diminuent les risques d'inondations et fournissent un habitat vital pour la faune aquatique. Les marais, tels d'immenses éponges, retiennent l'eau pour la libérer lors des sécheresses estivales. Ils agissent comme un filtre où les matières en suspension sont déposées au fond de l'eau, ce qui contribue à la limpidité de l'eau. Certaines plantes ont la faculté d'emmagasiner des polluants dans leurs racines, purifiant ainsi nos eaux usées. En fait, les marais occupent dans la nature sensiblement le même rôle que les reins chez les humains.

 

loud..JPG (8549 bytes)
(Photo:Louise Gagnon )

==========
Famille de Canard Colvert dans
l'embouchure de la Rivière à la Truite
Eté 1997

==========

En plus de contribuer au cycle naturel de l'eau, les marais sont des lieux de prédilection pour la flore et la faune, aquatique et terrestre. Ces endroits supportent des espèces animales et végétales adaptées à ces milieux en plus d'être le point de départ dans la vie de plusieurs animaux comme les canards et les rats musqués. Les marais, en raison de leur localisation, se veulent un lieux de transition entre le milieu aquatique et terrestre. La survie des espèces animales et végétales dépend de cet écotone fragile qui, aux yeux de certains d'entre nous, a une valeur inestimable. Il faut leur porter une attention particulière et désapprouver toute pratique abusive pouvant endommager leur fragile équilibre.

Longtemps perçus comme étant des endroits nocifs et non profitables, les marais sont maintenant considérés parmi les écosystèmes les plus riches de la planète. Avec les nouvelles tendances écologiques, l'avenir des marais est plus promoteur car les gens sont de plus en plus sensibilisés à l'importance deles conserver.